Quels sont les avantages d’engager un expert en viager dans la vente de votre bien immobilier ?

bien immobilier

Publié le : 11 décembre 20235 mins de lecture

L’expert en viager reste aux côtés des débirentiers et des crédirentiers tout au long de la transaction et les conseille de façon impartiale en leur apportant des informations essentielles. Son rôle est de guider vers les meilleures solutions en restant un intermédiaire fiable et à l’écoute. La vente viagère est une opération délicate qui demande des connaissances juridiques et techniques spécifiques ainsi qu’une certaine expérience. Voici comment cet agent spécialisé peut aider à mieux maîtriser cette étape cruciale dans une vie !

Quelle est la mission de l’expert en vente viagère ?

L’expert en viager est mandaté pour évaluer le bien à vendre et apporter des informations précises à l’acheteur. Un prix est estimé en fonction des prestations proposées :

  • un emplacement privilégié : en centre-ville, dans un environnement luxuriant, près d’un site remarquable ;
  • une superficie adaptée à un couple, une famille ;
  • des pièces spacieuses et lumineuses ;
  • des matériaux et une architecture de qualité ;
  • des espaces rénovés ou réaménagés ;
  • une ou plusieurs dépendances extérieures, un terrain de plusieurs m², etc.

La seconde mission de l’expert est de calculer le bouquet (premier apport de l’acquéreur) et des rentes mensuelles à venir. Le contrat rédigé tient compte des besoins des vendeurs et de leurs objectifs : améliorer leurs revenus, laisser un héritage à leurs enfants, diversifier leur patrimoine, etc. Les étapes de la vente en viager et les missions des experts sont expliquées en détail sur le site neo-viager.fr.

Quels sont les avantages à engager un spécialiste en vente immobilière viagère ?

L’expert en viager connaît parfaitement chaque étape et dispose des informations techniques, juridiques et fiscales nécessaires à la finalisation du projet. Il est un conseiller de valeur qui accompagne dans chaque démarche administrative, de la mise en œuvre du dossier à la signature de l’acte définitif chez le notaire. Ce spécialiste évite les différents pièges qui peuvent se présenter :

  1. une mauvaise évaluation du bien immobilier : trop haute ou trop basse ;
  2. une rente mensuelle, trimestrielle ou annuelle mal calculée ;
  3. des choix erronés pouvant affecter la fiscalité : réaliser un viager avant 50 ans amène des hausses d’impôt, parfois conséquentes. En effet, l’administration prend comme base de calcul 70 % des revenus provenant de la vente ;
  4. oublier d’inclure des clauses pour se prémunir des aléas futurs : inflation, hausse des taxes ou charges ;
  5. ne pas penser au conjoint survivant et occulter la clause de réversion des rentes et libération anticipée : si le crédirentier décède, le conjoint survivant doit pouvoir bénéficier des accords conclus avec le débirentier ;
  6. tomber sur un acquéreur peu honnête ou non solvable et être à termes obligé d’aller en justice pour rompre le contrat de vente, etc.

Vendre en viager : les apports immédiats et futurs

Au moment de la retraite, les revenus baissent et ne permettent pas toujours de subvenir aux besoins ou de garder le même train de vie. En initiant une vente en viager, les propriétaires d’un bien immobilier ont la possibilité de continuer à vivre dans leur demeure tout en touchant un pécule régulier. Cette solution permet d’augmenter le montant de sa retraite, de se lancer dans de nouveaux projets (voyages, investissement locatif, etc.), de transmettre un héritage à ses enfants de son vivant, de garantir des revenus à son conjoint tout au long de sa vie mais aussi de limiter les frais : l’impôt foncier et environ 30 % des charges courantes sont pris en charge par l’acquéreur. Grâce à une étude personnalisée, l’expert en vente viagère vous donne toutes les indications nécessaires et assure un suivi sur-mesure pour vous aider à tirer pleinement partie de votre patrimoine. Exerçant dans votre région, ce conseiller connaît parfaitement le marché et reste à vos côtés du début à la fin de la transaction pour vous informer, par exemple, sur les droits de succession, la réalisation de travaux de rénovation ou encore la prise en charge des taxes et impôts.

Plan du site